bd haut 2
bd haut 1
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Expression de Courtry Citoyenne

Dès la commission du 07 décembre, Courtry Citoyenne s’est opposé aux modifications des règlements intérieurs de l’accueil périscolaire et de loisirs. Elles ont, malheureusement, été votées par la majorité lors du conseil municipal du 18 décembre. La délibération indique notamment qu’il s’agit de modifier les règlements « (…) afin de n’accepter les enfants, au sein de ces structures, que sous certaines conditions, (…) ».

Le fait d’instaurer une limite de places disponibles et surtout d’établir une « priorité » apparaît entraîner une discrimination. Grégory Jurado a donc engagé deux recours devant le tribunal administratif dont un recours en référé suspensif. Le juge des référés a statué défavorablement sur le caractère d’urgence et cette information a eu le droit à une communication bien particulière de la part du maire. Une fanfaronnade qui semble bien signifier un aveu de faiblesse et qui n’indique pas que le recours initial reste valable et fera l’objet, si ces règlements sont finalement maintenus (voir ci-dessous), d’un jugement sur le fond. En outre, le défenseur des droits rappelle bien que le maire n’a pas un pouvoir souverain d’appréciation quant au droit d’accéder à un service public.

Par ailleurs, les exigences administratives sont totalement excessives, par exemple : « les attestations des employeurs sont exigées pour connaître la profession des parents ». Les modalités d’inscription sont en total décalage avec les réalités d’organisation familiale et professionnelle vécues par les familles courtrysiennes. Avec en prime des risques de surfacturation… Des procédés infantilisants et indignes d’un service public de qualité adapté aux besoins des familles.

Suite à la mobilisation de Grégory Jurado et grâce à la pression des associations de parents d’élèves, les règlements devraient finalement être revus. Espérons, après la reculade sur les tarifs en 2015, que ce nouvel épisode servira cette fois de leçon.

Nous n’aurons de cesse de défendre une politique municipale digne qui devrait consister à ajuster le nombre de places au nombre d’enfants et pas l’inverse. Chaque famille acquitte ses impôts et les jeunes courtrysiens ne doivent pas devenir la variable d’ajustement des politiques de restrictions budgétaires locales ou nationales.

Conseiller municipal : Grégory Jurado – 0662115145 – courtrycitoyenne77@gmail.com