bd haut 2
bd haut 1
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Expression de Courtry Citoyenne

Le mandat de conseiller municipal pour lequel j’ai été élu en mars 2014 prendra fin en mars prochain. En dehors de ce mandat électif, mon engagement pour la ville est lui plus ancien et perdurera.

En région parisienne on peut estimer que Courtry a le potentiel d’une ville agréable à vivre grâce notamment à la préservation du cadre de vie en lisière de la petite couronne et à la dynamisation de la vie locale ces dernières années.

Malheureusement c’est aussi une ville confrontée à des dangers particuliers et majeurs au sujet desquels nous devons, tous ensemble, rester mobilisés et déterminés. Je n’ai eu de cesse d’agir sur ces enjeux que je tiens, ici, à rappeler :

Un ancien Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) au passé trouble
Le Fort de Vaujours c’est : hier, un CEA qui a pratiqué pendant plus de quarante ans des essais classés secret-défense avec des matériaux dangereux. Aujourd’hui, des travaux de démolition effectués dans un climat délétère. Demain, une carrière de gypse à ciel ouvert avec de nombreuses nuisances. Après-demain, une probable reconversion en site de stockage de déchets.

En face, une installation de stockage de déchets dangereux qui veut poursuivre ses activités
Il s’agit d’un site classé SEVESO SEUIL HAUT. Il accueille parmi les pires déchets dangereux : REFIOM et REFIDIS (résidus d’épuration des fumées d’incinération des ordures ménagères et des déchets industriels), déchets radioactifs de type DRNR (Déchets à Radioactivité Naturelle Renforcée ou Concentrée), terres polluées, amiante… L’entreprise exploitante souhaite poursuivre l’exploitation du site au-delà de la date de fin d’autorisation initialement fixée par arrêté préfectoral à décembre 2020.

Des chiffres inquiétants concernant les causes de décès à Courtry
Le lourd passif environnemental de notre ville et les chiffres alarmants maintes fois rappelés, devraient en toute logique conduire les autorités à lancer une étude épidémiologique sur notre territoire comme le demandent depuis des années de nombreuses associations et élu-e-s locaux. Et comme cela se pratique sur d’autres territoires, en France, où l’Agence Régionale de Santé met en place ce type d’étude.

Je vous souhaite mes meilleurs vœux pour l’année 2020.

Grégory Jurado

Conseiller municipal : Grégory Jurado – 0662115145 – courtrycitoyenne77@gmail.com