bd haut 2
bd haut 1
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Expression de Courtry Citoyenne

Expression de Courtry Citoyenne

Fort de Vaujours

Pour rappel, plus de 150 élu-e-s et associations continuent de demander l’arrêt des travaux, l’accès aux informations exhaustives et précises sur l’état du site, une analyse approfondie par des experts indépendants et la levée du secret-défense.

Malgré une forte médiatisation, les démarches entreprises et la découverte de nouveaux objets contaminés, les travaux continuent…

La Commission nationale du débat public (CNDP) vient de désigner Madame Dominique Simon et Monsieur Laurent Pavard comme garants de la concertation préalable du projet de création d’une carrière de gypse et de reconversion du Fort de Vaujours par la société Placoplatre. La CNDP est une autorité administrative indépendante dont la mission est d’informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision concernant des projets qui pourraient avoir un impact sur notre quotidien et qui peuvent sensiblement modifier notre environnement. Il s’agit d’en connaître tous les tenants et les aboutissants. Elle doit également permettre de les commenter, de les critiquer, de les remettre en question avant que leurs principales caractéristiques ne soient fixées.
D’après la CNDP, il s’agit d’exploiter 460 000 tonnes de gypse. Dans le même temps Placoplatre déclare, concernant le site du Bois Gratuel (Villevaudé), que « l’exploitation va garantir l’alimentation de l’usine de Placoplatre, à Vaujours, pour les vingt prochaines années à raison des deux-tiers de son besoin d’approvisionnement » et cherche également à poursuivre l’exploitation de la carrière du Bois de Bernouille. Il semble donc bien que l’exploitation du Fort de Vaujours réponde surtout à des objectifs de profits maximums en grignotant notre territoire.

Ainsi, si les courtrysien-ne-s ne veulent pas se retrouver avec une carrière de gypse à ciel ouvert sur un site ultra pollué juste à leurs fenêtres, ne veulent pas vivre avec des nuisances sonores continues, ne veulent pas risquer de vivre continuellement dans la poussière et si les propriétaires ne veulent pas voir se désagréger leur investissement immobilier : il va falloir agir.

Conseiller municipal : Grégory Jurado – 0662115145 – courtrycitoyenne77@gmail.com